La contraception après l’accouchement

La contraception après l'accouchement 1

La contraception doit être utilisée pour éviter une grossesse après une relation sexuelle non protégée.

Après l’accouchement cela devient encore plus important, il va falloir songer à se protéger d’une nouvelle grossesse. Celle-ci peut arriver quelques semaines à peine après la naissance de votre bébé.

N’attendez pas d’avoir à nouveau vos règles !

Les menstruations marquent la fin d’un cycle ovulatoire. Cela signifie donc qu’avant leur retour, vous avez déjà ovulé et eu la possibilité de tomber enceinte. Il y a plusieurs méthodes de protection, certaines beaucoup plus efficaces que d’autres !  La cape cervicale, le diaphragme,les spermicide ou encore le préservatif dont la réputation n’est plus à faire.

Les taux d’efficacité donnés ici sont à titre indicatif, et sont des chiffre théorique, c’est à dire dans de bonne condition d’utilisation.

Contraception naturelle

Les méthodes de contraception naturelle sont fondées sur l’auto-observation, elles permettent à la femme de connaître ses jours de fertilité. Pendant cette période, son partenaire et elle doivent s’abstenir de relations sexuelles ou utiliser une contraception mécanique.

La période fertile débute 3 jours avant l’ovulation et se termine une journée après. Elle n’est donc que de 5 à 7 jours par mois chez une femme qui a un cycle régulier.

On dit qu’une femme est « régulière » si la longueur de son cycle menstruel (nombre de jours qui s’écoulent entre le 1er jour des menstruations d’un cycle et le 1er jour des menstruations du cycle suivant) ne varie pas de plus de 2 à 3 jours.

Une femme qui utilise cette méthode note les changements dans l’apparence, la texture et la couleur des sécrétions vaginales (glaire). De plus, à l’aide d’un calendrier, elle détermine la longueur de son cycle menstruel.

Enfin, en prenant sa température chaque jour, à la même heure, elle note les variations qui surviennent avant, pendant et après l’ovulation.

L’ensemble de ces analyses lui permet de connaître le moment de sa période fertile. C’est une méthode plus sûre pour concevoir un enfant que pour prévenir une grossesse.

Malgré tout, une femme qui désire utiliser cette méthode doit connaître parfaitement son cycle menstruel ainsi que les changements qu’il subit.

Les spermicides


Les spermicides sont un moyen de contraception conditionnés sous la forme de crèmes, d’ovules ou d’éponges.

Ces produits de contraception ont, comme leur nom l’indique, une action destructrice sur les spermatozoïdes. Ils se placent donc dans le vagin avant la relation sexuelle.

Alors que les crèmes et les ovules doivent être renouvelés avant chaque rapport, les éponges quant à elles sont efficaces vingt-quatre heures, quel que soit le nombre de rapports.

La fiabilité de ces produits est considérée comme imparfaite. Il faut donc veiller à bien lire les instructions données par les notices afin de limiter les échecs, qui sont la plupart du temps liés à un mauvais usage.

Le spermicide est efficace a 82%

Le préservatif

C’est une méthodes très efficace, toujours disponible (à la pharmacie) et sans risque.

Il constitue le meilleur moyen de protection contre les maladies sexuellement transmissibles et le sida.

Quelques remarques : attention à l’ouverture du sachet afin de ne pas abîmer le préservatif. C’est une bonne méthode de protection après la grossesse.

Le condom pour homme est efficace à 98 %

Le diaphragme

Le diaphragme est une coupelle en latex placée avant chaque rapport sexuel au fond du vagin, afin de recouvrir le col de l’utérus et d’empêcher les spermatozoïdes de passer.

La fiabilité du diaphragme est considérée comme satisfaisante quand son utilisation est associée à un produit spermicide.

Le diaphragme est efficace à 94%

La cape cervicale

La cape cervicale est un capuchon destiné à recouvrir le col de l’utérus. Il en existe trois tailles. Votre gynécologue vous indiquera la votre.

Elle doit toujours être utilisée avec un spermicide que l’on doit mettre dans la cape avant son introduction dans le vagin.

Il ne faut pas la retirer après chaque rapport sexuel. La cape doit être gardée au moins 6 heures après le dernier rapport afin de permettre au spermicide d’agir. On peut la garder pendant 24 à 36 heures. Au-delà, il peut y avoir des irritations.

La cape cervicale est efficace à 91%

Le stérilet

Le stérilet est un dispositif intra-utérin. C’est une petite tige souvent en forme de T que l’on place dans l’utérus.Il existe aussi des stérilets avec hormone.

Il modifie essentiellement les conditions d’implantation de l’œuf rendant le milieu utérin impropre à la nidation et à la migration des spermatozoïdes. Il ne peut être que placé par un médecin en début de cycle, en fin de règles, lorsque le col est plus ouvert et que l’on est certain que vous n’êtes pas enceinte.

Attention, on ne peut le mettre que trois mois après l’accouchement. Il faut attendre que votre utérus ait bien repris sa place et sa taille d’origine (ou presque). Après une césarienne il vous faudra attendre six mois avant de pouvoir en avoir un.

Lorsque vous avez un en place, il faut savoir que souvent les règles sont plus abondantes, plus longues. il se termine par un fil qui se trouve dans le vagin (pas très long) et qui permet de le retirer.

Ce dispositif intra-utérin doit se contrôler régulièrement : 1 ou 2 mois après sa pose puis tout les 6 mois. Ne l’oubliez pas.

Certains médicament peuvent modifier son action, par conséquent n’oubliez pas de le signaler à tout médecin que vous allez voir.

Le stérilet est efficace à 98.5%

Implant contraceptif

Un implant contraceptif est une sorte de bâtonnet cylindrique de 4 cm de long et 2 mm de diamètre. Il libère régulièrement une hormone qui bloque l’ovulation.

De plus, l’implant entraîne une modification de la glaire cervicale qui gêne l’avancée des spermatozoïdes.

Ce dispositif n’est pas recommandé comme première contraception

Il est placé sous la peau, sur la face interne du bras, par un médecin. Cette intervention simple ne nécessite qu’une anesthésie locale et ne dure que quelques minutes.

Une fois implanté, il est efficace trois ans. L’implant peut être retiré, par un médecin, dès que la femme le désire. Mais dès son retrait, il n’a plus d’effet.

Il peut provoquer des effets indésirables comparables à ceux de la pilule :

  • Troubles de la régularité et de l’abondance des règles,
  • Saignements intermenstruels.

L’implant n’est pas recommandé comme première contraception, sauf pour les femmes présentant une contre-indication ou une intolérance à la pilule et au stérilet.

L’implant est efficace à 99 %.

La pilule contraceptive

La pilule contraceptive hormonale modifie le niveau habituel des estrogènes et de la progestérone.

Les pilules associant les deux hormones bloquent l’ovulation. Celles ne contenant qu’une sorte d’hormone du type progestérone empêchent aussi l’ovulation, mais de manière moins constante.

Ces produits progestatifs provoquent un épaississement de la glaire cervicale, la rendant imperméable aux spermatozoïdes et modifient la muqueuse de l’utérus.

Il existe différents types de pilules:

  • Les pilules œstro-progestatives sont les plus courantes. Elles associent œstrogènes et progestatifs. Leur principale action est de bloquer l’ovulation.Elles doivent être prises trois semaines sur quatre. En fin de chaque plaquette, pendant la semaine d’arrêt, les règles surviennent.
  • Les pilules micro-progestatives sont aussi dites micropilules, ne contiennent que des progestatifs à doses minimes et doivent être prises en continu.Leur action est de modifier la glaire sécrétée au niveau du col de l’utérus. La conséquence de cette modification de la glaire est d’empêcher la progression des spermatozoïdes.Mais leur action ne se limite pas là puisqu’en modifiant le revêtement de la paroi utérine, elles rendent impossible toute nidation de l’œuf.
  • La pilule du lendemain aussi appelé pilule de « contraception d’urgence ». Son emploi doit être exceptionnel. C’est une méthode occasionnelle qui ne peut pas remplacer une contraception régulière.C’est une méthode de rattrapage à utiliser en cas d’accident, d’absence ou d’oubli d’autres moyens de contraception.

La pilule est efficace à 99,7 %

Pour de plus ample information , vous pouvez allez sur le site : https://www.choisirsacontraception.fr bien sur il est aussi important d’en référer à votre médecin traitant pour avoir des informations précise en rapport à votre état de santé.

Gaby

A propos de Gaby

Bonjour, je suis Gaby une jeune maman qui partage les informations que j’aurais aimé savoir sur la grossesse et les bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *