Analyses obligatoires durant grossesse

Analyses obligatoires durant grossesse 1

Une analyse de sang et des urines est obligatoire pendant la grossesse.

Cela ne doit pas vous inquiéter car les maladies recherchées sont rares, mais comme elles sont dangereuses pour l’enfant à naître, elles sont systématiquement dépistées.

Lors de votre première visite chez votre médecin, vous allez subir :

Tout ceci est très important, car, suivant votre réponse, le médecin va vous classer si vous faites partie des grossesses à risques et devrez faire l’objet d’une surveillance spéciale ou non.

Recherche dans les urines

Sucre

On trouve dans les urines de la femme enceinte un sucre particulier, le lactose, dont la présence n’est pas significative.

S’il y a une réaction positive avec le glucose, on fera une recherche approfondie de taux dans le sang. Parmi les femmes enceintes, 2 à 3% ont un peu de diabète à partir du 5ème ou du 6ème mois de la grossesse.

Cela traduit dans la majorité des cas une légère anomalie de filtration au niveau des reins liée directement à la grossesse.

Tout rentre dans l’ordre dans les jours qui suivent l’accouchement.

Albumine

On ne doit pas trouver d’albumine dans les urines, si la réaction est positive, le médecin cherchera s’il n’y a pas une infection urinaire ou rénale.

Recherche dans le sang

La syphilis

Un test est obligatoire dans les trois premiers mois de la grossesse, cette maladie grave peut se transmettre à l’enfant à partir du 5ème mois.

Si les résultats de l’analyse sont positifs, on traite la future mère à la pénicilline et l’enfant naîtra en bonne santé. Si la mère n’est pas soignée avant le 5ème mois, elle n’a que 35% de chances de mettre au monde un enfant normal.

La toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie liée à des habitudes alimentaires. Le parasite responsable se trouve dans la viande de mouton insuffisamment cuite. 84% des futures mères ont déjà été atteintes par la maladie, sans le savoir, et sont donc immunisées.

Cette maladie, bénigne pour la mère, passe souvent inaperçue. Elle se manifeste par un peu de fièvre, des ganglions dans le cou, un peu de fatigue avec des douleurs musculaires ou articulaires.

Cet analyse (examen) consiste à rechercher des anticorps dans le sérum de la future maman. S’il n’y en a pas, c’est qu’elle n’a jamais été contaminée et qu’elle n’est donc pas immunisée.

Sur les 16% de femmes non immunisées, seulement 4 à 5% seront contaminées par la toxoplasmose pendant la grossesse. Et dans ce cas, il n’y a que 40% de risques pour que l’enfant soit atteint.

– Prévention

  1. Faire une analyse sérodiagnostic toutes les 4 à 5 semaines.
  2. Ne pas manger de viande crue ou saignante.
  3. Manger des fruits et légumes cuits de préférence ou très bien lavés.
  4. Eviter la présence d’animaux domestiques, en particulier le chat qui est porteur de toxoplasmose.

En cas de contamination, un traitement efficace à base d’antibiotiques sera entrepris.

La rubéole

La rubéole est une maladie bénigne qui se traduit par de petites taches roses sur le visage et aux plis de flexion du corps.

Les effets de la rubéole sont très graves pour le futur bébé lors de la contamination de la mère pendant les trois premiers mois de la grossesse.

La prévention impose de vacciner, avant toute grossesse, les femmes qui ne sont pas immunisées. Une contraception rigoureuse doit être appliquée pendant les 3 mois qui suivent la vaccination.

Bilan de fin de grossesse

  1. Bilan de péridurale: Pour savoir si vous pouvez avoir une péridurale, l’analyse est même obligatoire en cas d’anesthésie en urgence si on ne veut pas de péridurale.
  2. Prélèvement vaginal: détecte la présence d’une bactérie appelée le Streptocoque B dont la transmission n’est pas vraiment fréquente mais l’infection a des effets graves sur votre bébé. Pour traiter, on met simplement des antibiotiques pendant le travail ou dès la rupture de la poche des eaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *