Les risques d'avoir un enfant anormal 2

Les risques d’avoir un enfant anormal

Evidemment, tout le monde y pense. La probabilité d’avoir un enfant anormal ne dépasse pas 3 % et dans ce chiffre entrent un grand nombre d’enfants nés avec des anomalies mineures guérissables.

Les malformations ont diverses origines mais avec plus de précautions, un certain nombre d’entres elles, pourrait être évité.

Les maladies congénitales

On appelle maladie congénitale, une maladie apparue durant la vie intra-utérine et révélée à la naissance.

Anomalies liées à un accident de la grossesse

Ces accidents peuvent être dus à une maladie de la mère telle que:

  • La rubéole
  • La toxoplasmose
  • Le Sida
  • La syphilis
  • Une intoxication de la mère par des produits chimiques
  • Une exposition aux rayons X

Anomalies liées au mode de vie

En particulier alcoolisme, tabagisme ou encore drogue.

L’âge de la mère

C’est particulièrement pour le mongolisme qui est plus fréquent chez les femmes très jeunes ou ayant plus de 38 ans.

Les mariages entre cousins germains

Les mariages consanguins et surtout ceux entre cousins germains multiplient les risques de voir une anomalie.

L’existence d’une maladie héréditaire

On appelle une maladie héréditaire une maladie que l’enfant reçoit en héritage de ses parents.

La maladie héréditaire peut ne pas être apparente à la naissance et se manifeste plus tard.

Parmi les maladies héréditaires, un grand nombre ne s’accompagnent d’aucune malformation et sont compatibles avec une vie normale. Beaucoup d’entre elles peuvent actuellement être traitées.

On constate aussi des maladies héréditaires d’origine chromosomique et des maladies héréditaires d’origine génique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page