La puériculture : une vocation pour la petite enfance

La puériculture : une vocation pour la petite enfance 1

Les enfants font partie des personnes vulnérables qui nécessitent beaucoup de soins, mais également d’attention. Ce ne sont pas seulement les parents et les proches de ses petits qui comprennent l’importance de cette fragilité. C’est également le cas des personnes qui exercent dans le secteur de la puériculture.

Qu’est-ce que la puériculture ?

La puériculture intègre toutes les méthodes et moyens utilisés pour promouvoir le développement des enfants. Le but de la puériculture, c’est de mettre en place des conditions de bien-être pour les petits, que ce soit physique, mental ou social. Il existe différents métiers qui sont destinés à promouvoir la puériculture. C’est le cas, notamment, des infirmiers puériculteurs et des infirmières puéricultrices. Leur travail consiste à prodiguer des soins au sein des établissements de santé qui accueillent des enfants. On peut également les rencontrer dans les services de protection de l’enfant et de la famille ainsi que dans les équipes pluri-professionnelles.

Il y a aussi les spécialistes de l’enfance dont le rôle est de faire un diagnostic de santé et de développement. Ce qui permet, par la suite, de mettre en place un projet qui consiste à améliorer la vie de l’enfant. La puériculture constitue un secteur important du fait qu’il aide à promouvoir un meilleur développement chez l’enfant, dès sa naissance jusqu’à l’adolescence. Le rôle des personnes qui œuvrent dans la puériculture n’est pas seulement de prendre soin des enfants, elles font également en sorte de favoriser leur autonomie ainsi que leur éveil. Elles mettent aussi en place des actions pour protéger les enfants. On peut découvrir la puériculture en milieu hospitalier et extra hospitalier. Pour ceux qui sont intéressés par ce secteur, il est intéressant de savoir comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Découvrir le métier d’auxiliaire de puériculture

Le travail d’auxiliaire de puériculture consiste à prendre soin des nourrissons et des jeunes enfants, qu’ils soient malades ou en bonne santé. Son rôle peut varier selon le service dans lequel il travaille. Dans une maternité, par exemple, l’auxiliaire doit prodiguer les soins basiques aux nouveau-nés. C’est également le cas dans les hôpitaux. Pour cela, il peut prendre en charge plusieurs tâches, dont la pesée, la prise de mesure ou encore la préparation des biberons. Il donne également des conseils aux mères pour les soins d’hygiène pour enfant, par exemple. Faisant partie du personnel de santé, un auxiliaire de puériculture travaille nuit et jour. C’est aussi le cas durant les week-ends et les jours fériés.

Un auxiliaire de puériculture peut également travailler dans une crèche ou une garderie. Il crée des activités et des jeux visant à promouvoir l’éveil des tout-petits. En étant responsable de ces derniers, il doit avoir un important sens de la responsabilité et être capable de donner de la tendresse. Dans l’exercice de son métier et pour assurer la sécurité des enfants, un auxiliaire de puériculture doit être placé sous la responsabilité d’un supérieur, comme une éducatrice ou une infirmière. Cependant, la validation des acquis de l’expérience est nécessaire pour devenir auxiliaire de puériculture.

Gaby

Gaby

Bonjour, je suis Gaby une jeune maman qui partage les informations que j’aurais aimé savoir sur la grossesse et les bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top