Allaitement 2

Allaitement

Un allaitement au sein ou au biberon ? une question que vous vous la posez même bien avant votre accouchement.

Le lait maternel est naturellement adapté aux besoins du bébé, mais il se peut que pour des raisons médicales ou pratiques, vous deviez opter pour une alimentation au biberon.

Jusqu’à 4 mois, votre bébé se nourrira de lait. Trois possibilités s’offrent à vous :

  • Sein
  • Biberon
  • Les deux combinés


Si vous ne désirez pas allaiter, ne vous forcez pas à tout prix. Il ne faut pas que ce soit une corvée. Pour l’enfant, il vaut mieux lui donner un biberon avec affection que le sein à contrecœur.

Quoiqu’il en soit, le plus important n’est pas la méthode choisie mais l’amour et l’attention que vous donnerez à votre enfant.

Allaitement au sein

Un Allaitement au sein est surtout beaucoup plus conceillé durant les premiers mois, si vous avez décidé de vous lancer dans l’allaitement, sachez que les premières heures sont décisives. L’enfant est souvent très éveillé, c’est le moment de lui proposer le sein.

C’est là aussi que le réflexe de succion est le plus fort et donc le plus efficace. Sinon, vous devrez le guider en douceur jusqu’au mamelon.

Attendez qu’il ouvre grand la bouche pour happer toute l’aréole. S’il n’ouvre pas la bouche patientez jusqu’à ce qu’il manifeste un plus grand désir de téter.

Le rythme d’allaitement

Le lait maternel se digère en un laps de temps compris entre 20 mn et deux heures. Seul l’enfant peut savoir quand il a faim, c’est pourquoi il faut se tenir prête à répondre à sa demande, d’autant que c’est la condition indispensable pour avoir du lait.

On parle ainsi d’un allaitement à la demande. On s’aperçoit d’ailleurs qu’après quelques jours de fantaisie, les demandes s’installent à intervalles relativement réguliers, car le lait n’a pas la même composition tout au long de la journée.A titre d’exemple, le rythme d’allaitement est de six tétées par jour, toutes les 3 heures avec une heure de plus ou de moins selon la demande de l’enfant.

Les avantages pour le bébé

  • le lait maternel correspond exactement à ses besoins. Il contient des cellules et des éléments protecteurs pour le défendre contre les infections et les microbes.
  • c’est un aliment complet, facile à digérer et idéalement équilibré en protéines, lipides, glucides, sels minéraux et vitamines.
  • la composition de votre lait maternel se modifie au fur et à mesure que bébé grandit et même au cours de la tétée : clair, riche en eau et en lactose au début de la tétée, il s’épaissit ensuite et la quantité de matière grasse augmente sensiblement.
  • avec le lait maternel, l’enfant ne risque pas d’allergies aux protéines du lait de vache qui se manifeste parfois.
  • Les exercices musculaires du bébé, nécessaires pendant la tétée, favorisent le développement correct du palais, des gencives et des traits faciaux de l’enfant et empêchent les malpositions maxillaires et dentaires.

Les avantages pour la maman

L’allaitement au sein favorise le retour à la normale de l’appareil génital : il y a une connexion étroite entre les glandes mammaires et l’utérus. Lorsque l’enfant tète, il déclenche un réflexe qui provoque des contractions utérines. Celles-ci aident l’utérus à revenir à ses dimensions normales.

Le régime de la maman qui allaite

Si vous allaitez, voici ce qu’il faut éviter:

  • Les médicaments sans prescription du médecin. Certains peuvent soit tarir la sécrétion lactée, soit en passant dans le lait, être nocifs pour l’enfant.
  • Les excès de café, de thé et le tabac sont vraiment déconseillés.
  • En cas de constipation, ne pas prendre de laxatifs qui dérangeraient l’enfant, mais des crudités, des fruits, des salades

Prenez un solide petit déjeuner, en ajoutant à votre régime habituel du lait, des aliments riches en calcium, des aliments contenant des protéines, des fruits et des légumes.

Il est essentiel, lorsque l’on allaite, de prendre beaucoup de repos et de boire beaucoup d’eau.

Les débuts de l’allaitement

Les débuts de l’allaitement exigent patience, persévérance et volonté.

Les premières tétées sont courtes : environ 10 minutes par sein, alors que, par la suite, elles dureront de 15 à 20 minutes.

D’ailleurs, au début, les seins ne produisent pas encore du lait, mais un liquide appelé colostrum, épais, jaune, très riche en protéines, en anticorps, en sucre et pauvre en graisse.

Ce n’est que le 3ème ou le 4ème jour, parfois plus tard, que les seins commencent à secréter du lait. Peu à peu, ils gonflent, deviennent fermes, se tendent et peuvent être douloureux.

Pour que les glandes mammaires fonctionnent régulièrement, il faut que l’enfant tète. C’est pourquoi on n’attend pas la montée laiteuse proprement dite pour faire téter le bébé.

Bien s’installer pour allaiter

Pour allaiter, être à l’aise et pour ne pas vous fatiguer, quelle que soit votre position, couchée ou assise, l’important est d’amener le tête du bébé vers votre sein, et de ne pas avoir à vous pencher en avant. Voici comment vous installez, c’est très simple.

Si vous allaitez allongée

  • Tournez-vous sur le côté et posez bébé à côté de vous.
  • Votre tête repose sur un ou deux coussins pour soulager votre épaule.
  • Bébé est contre vous, ventre contre ventre, le nez à hauteur du mamelon.
  • Le bras sur lequel vous reposez entoure bébé.
  • Votre main soutient son dos.
  • Votre autre main (celle du bras du dessus), prend le sein par-dessous.

Si vous allaitez assise

  • Dans votre lit, mettez un ou deux coussins (coussin d’allaitement) sous le coude.
  • Bien caler votre dos.
  • Posez un oreiller sur vos genoux
  • Installer votre bébé dessus afin que sa bouche soit à la hauteur de votre mamelon.
  • Lorsque vous allaitez assise sur un siège, pour ne pas être obligée de vous pencher en avant, mettez un tabouret sous les pieds.
  • Votre bras au creux duquel l’enfant pose la tête doit être soutenu. Pour cela, choisissez un siège qui ait des accoudoirs ou l’angle du canapé ou bien soutenez votre coude par un coussin.

Dans le commerce, il existe de gros coussins de relaxation que la mère peut installer autour d’elle pour être plus à l’aise.

Soins des seins

Le soins des seins est obligatoire lorsqu’on allaite, il faut prendre quelques précautions pour éviter les crevasses, ces petites fentes de la peau des mamelons sont très douloureuses.

  • Bien s’installer et veiller à ce que le bébé prenne bien toute l’aréole du sein et la garde dans la bouche pendant la tétée.
  • Eviter les tétées trop longues ; à la fin le bébé mâchonne le mamelon sans plus rien boire.
  • Entourer la tétée d’une bonne hygiène, une toilette quotidienne des seins avec un savon neutre sans parfum, suffit.
  • Porter un soutien-gorge en coton, les tissus synthétiques favorisant souvent les crevasses.
  • Ne pas prendre froid ; quand on allaite, il est prudent de se couvrir suffisamment.

Après une tétée, laissez sécher les bouts de sein naturellement ; si vous perdez du lait entre les tétées, placez sur les mamelons une compresse, ou des coussinets d’allaitement, ou des mouchoirs en papiers, vous les renouvellerez s’ils sont humides.

Vous pouvez placer sur les bouts de sein des coupelles en plastique vendues en pharmacie.

  • Elles recueillent le lait s’écoulant entre les tétées
  • Efficaces contre les engorgements qui peuvent se produire dans les débuts de l’allaitement
  • Ne sont pas à conserver toute la journée.

Quand vous n’allaitez plus, vous soignerez ainsi vos seins : douches fraîches tous les jours et exercices de gymnastique faisant travailler les muscles qui soutiennent les seins.

La natation est un excellent sport pour la poitrine.

La durée de l’allaitement

Quelle devrait être la durée de l’allaitement de votre bébé ?

Cela dépend de vous, de votre bébé et du temps dont vous disposez. Vous pouvez allaiter un mois, deux mois, ou plus.

En général, à partir de trois mois d’un premier allaitement exclusif, sans contraception hormonale, la production du lait devient automatique, la lactation n’a alors plus besoin d’être entretenue.La durée de la tétée est variable selon les moments de la journée.

La durée moyenne est d’une vingtaine de minutes, elle peut aller jusqu’à une demi-heure.

Les neuf dixièmes de sa ration, le bébé les prend en 5 minutes. Mais on le laisse téter plus longtemps, pour qu’il puisse satisfaire son besoin de téter.

L’allaitement au biberon

Un allaitement au biberon est nécessaire si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas allaiter vous-même, les laits infantiles remplaceront votre lait. Ils contiennent ce qui est indispensable à la santé et à la croissance du nouveau-né.

Les quantités de lait bues sont suivies avec précision. Tout le monde peut participer aux séances biberon, votre bébé est entouré d’amour et vous, vous êtes plus libre de vos mouvements.

Le biberon permet de garder une certaine distance avec le bébé ; la relation paraît moins fusionnelle à la maman.

C’est une alternative lorsque l’allaitement se complique :

  • seins douloureux
  • bébé peu coopératif

Cette alternative est soit provisoire, soit une façon de sevrer l’enfant.

Avec le biberon, les horaires et les quantités sont plus faciles à prévoir.

Les différents laits

Les laits infantiles sont des préparations pour nourrisson dits laits 1er âge. Ces laits sont, en général, des laits en poudre.

Mais il convient de rappeler que par rapport au lait de femme, le lait 1er âge présente des différences importantes, il manque en particulier d’anticorps protecteurs contre les infections.

Les laits 1er et 2ème âge sont enrichis en vitamines et en acides gras essentiels. Ils sont également supplémentés en vitamine D, mais en quantité insuffisante pour couvrir les besoins de votre bébé.

La préparation des biberons

Une bonne préparation des biberons commence toujours par un bon nettoyage des biberon ainsi que des tétines et des protège-tétines.

Biberon: brosser soigneusement l’intérieur avec le goupillon, de l’eau tiède et de produit de vaisselle. Bien rincer.

Protège-tétines: les frotter, les rincer.

Tétines: les retourner comme un doigt de gant, éventuellement utiliser un petit goupillon, et, s’assurer que les trous ne sont pas bouchés.

Vous pouvez probablement mettre dans le lave-vaisselle biberons, tétines et protège-tétines.

Si vous stérilisez les biberons, voici deux procédures :

Stérilisation à chaud

La durée de la stérilisation va de 30 minutes, parfois moins, pour les stérilisateurs à vapeur, à 10 minutes pour les stérilisateurs à micro-ondes.

Pour ceux qui utilisent le classique fait-tout, on compte 20 minutes d’ébullition à partir du moment où l’eau commence à bouillir.

Stérilisation à froid

On se sert d’un bac de stérilisation et d’un produit vendu en pharmacie, à base de chlore, qui se présente soit sous forme de liquide, soit sous forme de comprimés.

La stérilisation n’est pas obligatoire.Par contre un bon nettoyage est particulièrement important pour la bonne santé du bébé.Il ne sert a rien de stérilisé un biberon sale.

Dosage des biberons

  • Le premier jour : début de l’alimentation lactée
  • 1ere semaine : 6 à 8 biberons de 30 à 90 millimètres
  • 2ème semaine : 6 à 7 biberons de 60 à 120 ml
  • 3ème et 4ème semaine : 5 à 7 biberons de 90 à 150 ml
  • 2 mois : 4 à 6 biberons de 150 à 180 ml
  • 3 et 4 mois : 4 à 5 biberons de 150 à 210 ml

L’allaitement mixte

On appelle allaitement mixte un régime de deux laits que l’on donne, à titre transitoire ou définitif, au nourisson s’il ne recoie pas assez de lait de sa maman.

On pratique l’allaitement combiné de deux manières :

Soit en complétant chaque tétée

  • La maman donne le sein
  • Puis elle propose à l’enfant un biberon
  • L’enfant boira ce dont il a besoin

Soit en alternant tétées et biberons

  • On remplace complètement une ou plusieurs tétées par un biberon.
  • Il ne faut pas supprimer la première tétée ni la dernière, pour que l’intervalle entre les tétées ne soit pas trop long.

Avec l’allaitement combiné, les selles ressemblent alternativement à celles de l’enfant nourri au sein et à celles de l’enfant nourri au lait infantile ; c’est tout à fait normal.

Cet allaitement constitue le plus souvent la première étape d’un sevrage progressif.

Si la maman doit s’absenter, sachez que le lait maternel se congèle parfaitement. Dans ce cas, il faut utiliser un tire-lait.

Après la tétée

Après la tétée, prenez l’enfant bien droit pour qu’il fasse son renvoi. S’il n’y arrive pas, tapotez-le légèrement dans le dos, pour qu’il se soit libéré de l’air avalé en tétant.

Si, après l’allaitement, le bébé rejette un peu de lait, ne vous inquiétez pas, cette régurgitation est normale. Le bébé en fait souvent car chez lui, le système de fermeture qui se trouve entre l’estomac et l’œsophage, ne fonctionne pas bien. Ne croyez pas que l’enfant rejette une partie de ce qu’il a bu, il élimine le surplus.

Si vous le changez juste après l’allaitement, faites-le en le remuant le moins possible.

Incidents des premières tétées

Quelques incidents peuvent survenir durant les premières tétées voici les plus communes:

Les bouts de seins sont petits

L’enfant a de la peine à les saisir, ils se formeront au fur et à mesure des tétées. On peut avoir recours au tire-lait ou parfois à un bout de sein en silicone

L’enfant ne peut pas téter

Il n’en a pas la force, parce qu’il est trop faible (cas du prématuré). Comme il a besoin du lait de sa maman pour se fortifier, on tire le lait et on le donne au bébé au biberon ou à la cuillère.

Il peut être gêné pour téter à cause d’une malformation (bec de lièvre ou fente palatine) ou une infection comme le muguet qui lui fait mal. On tire le lait et on le donne au biberon ou à la cuillère.

L’enfant ne veut pas téter

Ce cas est fréquent, et lorsqu’il se présente, il ne sert à rien de vouloir stimuler l’enfant par diverses manœuvres. L’enfant se réveille au bout de deux ou trois jours et tète normalement.

La sécrétion du lait tarde à se faire

Il y a un rapport certain entre le moral et la sécrétion du lait, spécialement pendant les premières semaines où la sécrétion de lait est encore irrégulière. La fatigue diminue la sécrétion du lait. En ce moment vous avez besoin de repos.

Le lait s’écoule par un sein

Lorsque le bébé tète un sein, du lait s’écoule par l’autre : ne vous inquiétez pas, c’est normal. Mettez une coupelle ou une compresse sur le sein.

L’enfant a le hoquet

C’est fréquent et normal. Si le hoquet dure remettez-le à téter ou donnez-lui un peu d’eau à la cuillère. Câlinez-le jusqu’à ce que ca se passe.

Vos seins sont engorgés

ls sont tendus, douloureux, si vous pressez peu de lait en sort et votre bébé n’arrive pas à boire. Que faire ?

Mettez-vous sous une douche chaude, ce qui favorise l’écoulement du lait. Sinon, mettez des compresses d’eau bouillie chaude pendant 20 minutes.

L’engorgement des seins est un incident passager, mais s’il dure il peut être suivi d’une baisse transitoire de la lactation ; et il peut provoquer une lymphangite, c’est pourquoi il faut veiller a ce que l’engorgement ne s’installe pas.

L’enfant vorace

Certains bébés sont pressés de boire qu’ils tètent avec voracité. Ils avalent autant d’air que de lait, ils s’étouffent, toussent puis en faisant leur renvoi, rejettent beaucoup de lait.

Dans ce cas, essayez d’arrêter le bébé une ou deux fois au cours de la tétée pour lui faire un renvoi.

Le sevrage

Le sevrage est le passage de l’allaitement à une autre forme d’alimentation.

Selon l’âge de votre bébé, il s’agira soit de lait infantile, soit d’une alimentation diversifiée.

Le sevrage doit être progressif: sevrer brutalement peut provoquer des troubles digestifs et affectifs chez le bébé et créer une gêne pour la maman (engorgement des seins).

Si votre bébé a moins de trois mois

Pour le sevrer, il est conseillé de supprimer une tétée et de la remplacer par un biberon de lait, à une heure de la journée où la montée de lait n’est pas trop importante, mais ne supprimer pas la dernière tétée.

Au bout de quelques jours, vous pouvez introduire le deuxième biberon, en alternance avec une tétée, en gardant de préférence la tétée du matin et du soir.

Vous continuez à remplacer une tétée par un biberon jusqu’à la suppression de l’allaitement maternel. Cela peut prendre de une à trois semaines.

Si votre bébé a plus de trois mois

C’est confortable pour la maman qui n’éprouve pratiquement plus de tension dans les seins. Si vous souhaitez sevrer votre enfant tout en douceur, gardez la tétée du matin et celle du soir ; c’est possible pendant plusieurs semaines et même plusieurs mois.

Le bébé est-il vraiment bien nourris ?

comment le savoir ?

  • En l’observant
  • En le pesant
  • En regardant ses selles

on peut savoir si le bébé est bien nourri.

Aspect et allure

L’enfant nourri au sein a la peau rose et marbrée. Apres la tétée, il a l’air rassasié et satisfait, il dormira bien.

Poids

Lorsqu’un enfant est assez nourri, sa courbe se rapproche de la courbe normale. Un bébé grossi d’environ 100 à 200 grammes par semaine les six premiers mois.

Urines

Un enfant qui boit suffisamment mouille ses couches régulièrement, au moins 4 fois par jour. Si la couche reste sèche 2 à 3 tétées consécutives, c’est signe que l’enfant ne boit pas assez.

Selles

Chez le bébé nourri au sein, les selles sont de couleur jaune d’or ; elles verdissent à l’air ; elles sont liquides ou semi-liquides.

Leur nombre est très variables, au début une par tétée, puis leur nombre diminue, une à quatre selles par jour à la fin du premier mois.

Parfois le nombre de selles peut diminuer encore, passant à une ou deux par semaine. Ne vous inquiétez pas, ceci est dû au fait que l’allaitement laisse peu de résidus ; il faut plusieurs jours pour que la quantité de résidus soit suffisante pour déclencher une selle.

La constipation

Chez l’enfant nourri au sein elle est exceptionnelle. Tant que la prise de poids est régulière et l’état général bon, il n’y a pas à s’inquiéter. Si la constipation est réelle, elle est toujours due à un déséquilibre du régime de la maman, parfois à une ration insuffisante ou à un défaut de boisson de l’enfant.

Chez l’enfant nourri au lait en poudre , il faudra peut être changer de lait affin d en trouver un qui lui conviens mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page