La santé du bébé 2

La santé du bébé

Un enfant est en bonne santé quand:

  • Ses courbes de taille et de poids sont conformes aux courbes moyennes.
  • Il a bonne mine, ses yeux sont vifs.
  • Il est de bonne humeur, il aime jouer.
  • Il a bon appétit, ses selles sont normales, il dort bien.

L’enfant est en mauvaise santé quand:

  • Il a perdu du poids.
  • Il a le teint pâle et les yeux cernés.
  • Il n’a pas envie de jouer.
  • Il est agité, nerveux et fait des caprices pour rien.
  • Il dort mal, il manque d’appétit.

Je présente ici une liste d’information. Il faudra bien-sûr faire preuve de bon sens pour appliquer certain conseil. Surtout n’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin traitant ou votre pédiatre. Dans le cas où ils seraient absents ou dans l’incapacité de vous répondre il est possible d’appeler le SAMU au 15 ou les Pompiers au 18, ou de vous rendre au service d’urgence le plus proche. Si ce n’est déjà fait, je vous conseille de noter sur un papier que vous garderez a porter, par exemple sur le réfrigérateur, tous ces numéros, ainsi que de créer dans votre téléphone des accès appel rapide ver ces numéros. En cas d’urgence grave il sera bon de ne pas perdre de temps à chercher un numéro de téléphone.

Les coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson sont fréquentes. Elles sont une source d’angoisse pour les parents en raison de leur persistance et de l’inefficacité habituelle des traitements proposés.

Ces troubles dites « bénignes » sont définies par:

  • des cris,
  • des pleurs inconsolables,
  • abdomen distendu,
  • des jambes repliées.

surviennent de façon intense et fréquente, souvent associés à une agitation et à l’émission de nombreux gaz.

Leur date d’apparition est souvent entre la deuxième et la sixième semaine de vie et disparaissent vers l’âge de quatre mois.

Les causes

On n’en connaît malheureusement pas la cause. Plusieurs hypothèses ont été avancées comme des facteurs liés à

  • la maturation,
  • la croissance de l’organisme ou
  • au comportement familial,
  • des facteurs sociaux,
  • des troubles de la motricité intestinale,
  • des gaz intestinaux,
  • des facteurs alimentaires (intolérance ou allergie…).

Mais aucun de ces facteurs n’a été mis en évidence, il restent sans cause connue.

Le traitement

Il faut savoir qu’aucun traitement médicamenteux n’a réellement fait preuve de son efficacité.

Si votre bébé n’arrête pas de pleurer essayez pour le soulager:

  • lui masser doucement l’abdomen.
  • le mettre sur le ventre en le tenant sur votre avant bras.
  • lui donner des tisanes de fenouil, de verveine, de camomilles ou d’anis, ces tisanes aident beaucoup pour ce genre de problème.

La percée dentaire


Ou troubles de la percée dentaire. La percée des dents s’accompagne souvent de troubles plus ou moins sérieux:

  • Irritation et douleur.
  • Manque d’appétit et agitation.
  • Gencives gonflées.
  • Excès de salive.
  • Erythème fessier.
  • Fièvre.
  • Parfois diarrhée.

Pour soulager votre bébé donnez-lui:

  • Une croûte de pain ou un anneau de dentition.
  • Un antalgique (Paracétamol) en cas de fièvre.
  • Masser la gencive, par exemple un morceau de glace enveloppé dans un mouchoir.

La jaunisse ou l’ictère

Dans les jours qui suivent la naissance, de nombreux bébés prennent une couleur jaune orangée plus ou moins accentuée.

C’est l’ictère du nouveau-né qui s’efface habituellement en quelques jours. La lumière accélère la baisse de cette couleur.

C’est pourquoi le nouveau-né sera parfois mis sous « lampe » (photothérapie blanche ou bleue).

A noter que l’allaitement entraîne parfois la persistance de l’ictère pendant le premier mois, c’est sans danger pour le bébé.

L’érythème fessier

L’érythème fessier ou rougeurs du siège est dû au contact prolonge de la peau avec les urines et les selles.

Des changes fréquents constituent la meilleure prévention de l’érythème.

Si les lésions apparaissent, le meilleur traitement reste l’éosine et l’exposition prolongée à l’air.

Si les lésions sont étendues, on utilisera des pommades cicatrisantes. Si les lésions persistent mieux vaut consulter un médecin.

Reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est caractérisé par une montée du contenu liquide et acide de l’estomac à contresens dans l’œsophage, et éventuellement dans la bouche.

Ce reflux provoque:

  • des vomissements
  • une irritation
  • une ulcération
  • des saignements.

Ces manifestations sont le plus souvent sans danger chez le bébé de moins de 2 mois, et sans conséquences sur son développement.

Ils disparaissent la plupart du temps au bout de quelques mois, au moment de la diversification alimentaire ou des premiers pas, situation correspondant à la période où l’enfant se tient plus droit.

La fièvre

En attendant de voir le médecin, différents soins peuvent être administrés à la maison:

Lorsqu’un enfant a de la fièvre, il est important de faire baisser la température.

On utilise les médicaments appelés « antipyrétiques » qui veut dire qui combattent la fièvre lorsqu’elle est supérieure à 38,5.

Ces médicaments agissent en 30 à 60 minutes. Leur effet se prolonge 4 à 6 heures.

Le médicament conseillé en premier lieu chez l’enfant sont par ordre

  • Le paracétamol parce qu’il est bien toléré.
  • Puis l’Ibuprofène, qui est très efficace pour l’enfant et qui agit un peu plus rapidement que le paracétamol.
  • Enfin, l’Aspirine qui n’est plus conseillée aujourd’hui sans l’avis du médecin car il présente des risques d’allergies, de saignements digestifs et d’autres complications graves.

Les gouttes nasales

Les secrétions nasales sont gênantes pour le nourrisson en cas de rhume ou de rhinopharyngite, car il ne sait pas se moucher.

La plupart des médecins conseillent les lavages de nez avec une solution isotonique, comme le sérum physiologique ou l’eau de mer en spray ; ensuite, on aspire les secrétions avec un mouche-bébé.

Les blessures

Quand un enfant est blessé, la première chose à faire est de nettoyer la plaie.

  • La laver avec de l’eau et du savon et ne laisser aucune impureté.
  • Désinfecter avec un antiseptique sans alcool.
  • Laisser sécher avant de panser.

Pansements

  • Les pansements adhésifs tout préparés sont vendus en pharmacie, il suffit de les changer chaque jour lorsqu’ils sont souillés.
  • Si la plaie saigne, il vaut mieux utiliser un pansement de gaze léger.
  • Évitez le coton hydrophile.

Pansements à la tête

Pour que le pansement à la tête tienne pendant que l’enfant dort, mettez-lui un bonnet.

Il existe des filets pour le maintien des pansements.

Les piqûres

Avant de faire une piqûre, on utilise de plus en plus une pommade anesthésique locale.

La constipation

Les suppositoires à glycérine sont efficaces pour l’enfant ; les légumes et les fruits.

Contre l’indigestion vous pouvez donner la camomille à votre enfant.

La diarrhée

Une diarrhée peut détériorer rapidement la santé de votre enfant. Contre la diarrhée légère chez l’enfant des sachets de réhydratation sont vendus en pharmacie, la carotte, l’eau de riz, la farine de riz et la banane sont aussi efficaces.

La bronchiolite


La bronchiolite est une maladie des voies respiratoires, particulière aux jeunes de moins de deux ans.

Elle est d’origine virale, très contagieuse, survenant l’hiver par épidémie.

Elle débute par :

  • Une gêne respiratoire avec sifflements, semblable a celle d’une crise d’asthme
  • La toux
  • Une fièvre modérée
  • Une difficulté d’alimentation.

La maladie se termine en quelques jours, mais des récidives sont possibles au cours d’un même hiver. Le traitement comporte un certain nombre mesures utiles pour le confort de l’enfant :

  • Fractionner les repas.
  • bien l’hydrater en lui donnant a boire
  • humidifier l’air ambiant
  • le coucher en position demi-assise, par exemple sur un transat.

Si les sécrétions bronchiques sont importantes la kinésithérapie respiratoire pourra être prescrite.

La rhinite

C’est le nom médical du simple rhume. Elle débute par un écoulement clair, qui, peu à peu devient plus clair et verdâtre. La température reste peu élevée.

Le traitement consiste a dégager le nez avec du sérum physiologique.

La rhinopharyngite

La rhinopharyngite est une rhinite qui s’étend aux fosses nasales postérieures et à l’ensemble du pharynx. Les symptômes sont marqués par:

  • un écoulement du nez
  • une fièvre qui peut être élevée et monter brusquement
  • une toux
  • un refus de manger
  • une diarrhée.

Le traitement est simple: comme pour la rhinite, il faut dégager le nez avec du sérum physiologique et donner des médicaments contre la fièvre.

En général, la rhino-pharyngite guérit en quelques jours.

Diarrhée aigüe

Dans la diarrhée, les selles sont plus nombreuses qu’à l’ ordinaire, plus de trois fois par jour, et leur consistance est différente:

  • leur aspect va de la selle molle, mal moulée, à la selle grumeleuse, mêlée de fragments alimentaires, jusqu’à la selle franchement liquide.
  • parfois des selles sanglantes ou purulentes
  • s’accompagne de fièvre.

L’infection est d’origine virale. Elle peut être provoquée par:

  • une infection ORL,
  • une bronchite,
  • une infection urinaire.

Elle peut avoir une origine bactérienne et nécessiter un traitement antibiotique.

Elle provoque aussi pour votre bébé l’apparition d’une déshydratation qui peut entraîner une perte de poids importante.

Otite

L’otite est une inflammation ou une infection de la partie de l’oreille qui se trouve derrière le tympan. Elle est fréquente chez le nourrisson.

Elle provoque une douleur de l’oreille plus ou moins violente. Elle accompagne la rhinopharyngite.

Les symptômes de l’otite sont

  • des troubles digestifs: vomissements, diarrhée
  • fièvre
  • agitation
  • insomnie

Le médecin prescrit le plus souvent un traitement antalgique, anti inflammatoire ou antibiotique.

Il pourra faire aussi une paracentèse: celle-ci consiste à percer le tympan et à aspirer le plus qui est coincé derrière.

Les soins à éviter

Les cataplasmes, les vessies de glaces, les enveloppements chauds, les bouillottes. Trop d’accidents par brûlures ont été causés chez le jeune enfant.

Évitez les frictions du thorax avec des produits alcoolisés, mentholés ou camphrés, achetés sans avis médical.

L’armoire à pharmacie de bébé

Quels produits peut-on avoir dans son armoire à pharmacie bébé?

Comme tous les enfants, votre bébé aura un jour ou l’autre de petits bobos. Que faut-il prévoir dans ces cas?

Sachez que, pour la sécurité de votre enfant, l’armoire à pharmacie doit être placée assez haut pour être inaccessible aux enfants.

  • Une crème pour les fesses rouges de bébé.
  • Sérum physiologique.
  • Un thermomètre.
  • De l’éosine a l’eau.
  • Du spray d’antiseptiques qui ne pique pas pour les petites plaies.
  • Paracétamol.
  • Coton hydrophile.
  • Compresses stériles.
  • Sparadrap.
  • Savon liquide.
  • De la vaseline.
  • Une boîte de suppositoires à la glycérine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page